Archive for ‘Thema7 Tendances marketing’

2 mars 2019

L’ELOGE DE LA FUITE /L’EFFONDREMENT QUI VIENT – COLLAPSE

Publicités
25 décembre 2018

L’obsolescence de l’homme: Sur la destruction de la vie à l’époque de la troisième révolution industrielle

 

Anders, G., & David, C. (2002). L’obsolescence de l’homme: sur l’âme à l’époque de la deuxième révolution industrielle (1956). Editions de l’Encyclopédie des Nuisances.

« On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique. Il est bon, dans un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de penser.

On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme tranquillisant social, il n’y a rien de mieux . En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté ; de sorte que l’euphorie de la publicité devienne le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté.

Le conditionnement produira ainsi de lui-même une telle intégration, que la seule peur (qu’il faudra entretenir) sera celle d’être exclu du système et donc de ne plus pouvoir accéder aux conditions nécessaires au bonheur. L’homme de masse, ainsi produit, doit être traité comme ce qu’il est : un veau, et il doit être surveillé comme doit l’être un troupeau. Tout ce qui permet d’endormir sa lucidité est bon socialement, ce qui menacerait de l’éveiller doit être ridiculisé, étouffé, combattu. »

13 décembre 2018

Analyzing Unstructured Data to Understand Consumer Preferences and Predict Trends

26 novembre 2018

Effondrement de la civilisation (Pic pétrolier, Réchauffement climatique, énergie) #Collapsologie

Cette vidéo a pour but de faire découvrir et expliquer la forte possibilité d’un effondrement de notre civilisation à travers des extraits d’interviews d’experts parlant de grands phénomènes qui participent à cet effondrement. Que cela soit la pénurie de ressources, le changement climatique, le pic pétrolier, la non résilience de notre système financier et beaucoup d’autres phénomènes, il est important de comprendre que tout cela est interconnecté et « favorisera » l’effondrement de notre civilisation thermo-industrielle.

Pour aller plus loin :

  • Jared Diamond, Effondrement : Comment les sociétés décident de leur disparition ou de leur survie, Éd. Gallimard – Coll. Folio, 2009 (ISBN 978-2-0703-6430-5)
  • Piero San Giorgio, Survivre à l’effondrement économique, Éd. Le Retour aux Sources, octobre 2011 (ISBN 978-2-3551-2040-4)
  • Joseph Tainter, L’effondrement des sociétés complexes, Éd. Le Retour aux Sources, Paris, août 2013 (ISBN 978-2-3551-2051-0)
  • Pablo Servigne, Raphaël Stevens, Comment tout peut s’effondrer : Petit manuel de collapsologie à l’usage des générations présentes, Éd. du Seuil, avril 2015 (ISBN 978-2-02-122331-6)
  • Renaud Duterme, De quoi l’effondrement est-il le nom ?, Éd. Utopia, février 2016 (ISBN 978-2-9191-6021-1)
  • Dmitry Orlov, Les cinq stades de l’effondrement, Éd. Le retour aux sources, juin 2016 (ISBN 978-2-3551-2067-1)
  • Dennis Meadows, Donella Meadows, Les Limites à la croissance : Le rapport Meadows, 30 ans après, Éd. Rue Echiquier, août 2017 (ISBN 978-2-3742-5074-8)
  • Julien Wosnitza, Pourquoi tout va s’effondrer, Éd. Les Liens qui Libèrent13, (Préface de Paul Watson – Postface de Pablo Servigne), mai 2018 (ISBN 979-1-0209-0607-6)
  • Pablo Servigne, Gauthier Chapelle et Raphaël Stevens, Une autre fin du monde est possible, Éd. Le Seuil, coll. « Anthropocène », Octobre 2018, (ISBN 978-2-02-133258-2)
25 novembre 2018

« Politique de l’autruche » : un court-métrage brillant en allégorie de notre société

 

« Sous la forme d’une comparaison subtile, le réalisateur libanais Mohammad HouHou interroge, dans son dernier court-métrage intitulé La politique de l’autruche, la façon dont nos sociétés se construisent autour de croyances erronées et pourtant particulièrement difficiles à remettre en cause. Il nous invite à cesser de nous voiler la face pour interroger nos convictions profondes à la lumière de la réalité. »

Source: Mr Mondialisation

22 novembre 2018

Jacques Ellul – Le Système Technicien

21 août 2018

La tendance mondiale de demain sera à réussir l’atterrissage économique, social et politique pour éviter le crash #Demarketing

 

Dans un monde qui touche toutes ses limites économiques, sociales et politiques appuyées par plusieurs études et constats scientifiques, l’humanité doit amorcer une phase d’atterrissage en terme d’exploitation des ressources planétaires.  Ceci passe par plusieurs leviers:

  • Plus d’économie de l’expérience au lieu des loisirs ou activités axés sur les produits physiques (elearning en remplacement de campus géants, des activités de conseil en ligne au lieu de sièges coûteux, des caméras à la place de patrouilles de police, etc). Dématérialiser au maximum ce qui est à dématérialiser pour diminuer la consommation des ressources physiques.
  • Plus de business models autour d’activités communes ce qui appelle à renforcer les modèles ou les rapports sociaux et la mutualisation produit de la valeur (covoiturage, co-location d’objets, etc)
  • Plus de dépossession, ou les individus vont devoir ne plus posséder certaines objets ou y mettre une limite et rationalisation (nombre de voitures au foyer, nombre de logements, etc)
  • Plus de local et régional qui est auto-suffisant sur les activités de bases (Santé, alimentation, sécurité). Développer un écosystème local résilient aux chocs financiers, sociaux, politiques … avoir une taille critique maîtrisable.
  • etc …

Avec un tel contexte, le marketing de demain sera essentiellement autour de :

  • La gestion de capacités (Yield Management)
  • La SDL (service dominant logic)
  • Le démarketing pour orienter certains comportements déviants pour les rendre des comportements prosociaux
  • La machine sémantique à produire du rêve doit inventer de nouveaux mythes pour enchanter une autre facon de consommer au service de l’homme et non au service de la dette et du PIB
13 août 2018

Marketing technologies and disruption tech in one transit map by #Gartner

5 juillet 2018

Et si le mythe de la voiture individuelle était dépassé ? #mrmondialisation.org

Un documentaire de 30 minutes sur une critique de la bagnole à travers les travaux d’André Gorz et Ivan Illich et les tentatives d’émancipation de mes proches.  Images d’archives, entretiens, portraits et extraits de films composent ce documentaire que j’ai voulu militant. On y parle du travail, des villes, du stop, du covoit, de la vie en fourgon, du voyage à pied, du temps et de la liberté. Un film auto(mobile)-produit sans argent mais avec la conviction qu’il est nécessaire de remettre en cause notre dépendance à la bagnole.

5 juin 2018

2020-2030 L’EFFONDREMENT QUI VIENT – (PABLO SERVIGNE) ECOLOGIE / #COLLAPSOLOGY

Here are some recommended readings for this very important and central topic, this system is not sustainable, it’s not a question of if BUT when? and it seems to be very close : 

 

20 mai 2018

How Blockchain Technology Changes Marketing by Marketing Science Institute

10 mars 2018

Cruello – J’adore j’adore ! (MagiCJacK)! #Luxury is an industry that should question it’s ethics

Grinçant et sans concession : le dernier clip de Maxime Ginolin, alias MagiC JacK, a le mérite de mettre les pieds dans le plat en caricaturant l’hypocrisie d’une part de l’industrie de la mode qui aurait encore recours à la fourrure pour confectionner leurs lignes de vêtements. La question est pourtant légitime : à l’heure où la production de fourrure repose sur une industrialisation des méthodes dont les conséquences catastrophiques pour les animaux sont désormais bien connues à force d’enquêtes et de caméras cachées, comment justifier la souffrance et la violence que subissent ces êtres vivants dans les élevages ?

Source, read more here

10 octobre 2017

Les 10 technologies stratégiques en 2018, selon Gartner #BlogDuModérateur #HypeCycle

Gartner publie régulièrement des études sur les tendances technologiques. On pense bien-sûr à la cartographie « Hype Cycle» où sont répertoriées et catégorisées les technologies en fonction de leur degré de maturité et des effets de mode. Aujourd’hui, l’institut publie une autre analyse sur les 10 technologies tendance qui seront stratégiques en 2018.

L’intelligence

L’intelligence artificielle : Gartner estime que l’AI va jouer un rôle important dans les projets numériques d’ici 2025, mais indique également que les bienfaits de l’AI sont parfois surévalués. Les promesses et les pièges sont nombreux. Pour le moment, 59% des entreprises qui s’y intéressent sont dans une phase de recueil d’information. « Les entreprises devraient se concentrer sur les résultats business obtenus par des applications ciblées », conçues pour effectuer des tâches très spécifiques.

Les applications intelligentes : L’AI va intégrer des applications existantes pour améliorer leur fonctionnement. Les concepteurs de logiciels et d’ERP doivent penser leurs outils comme « des applications intelligentes pour augmenter l’activité humaine, et non comme un moyen de remplacer des humains ».

Les objets connectés : Les objets « qui n’existeraient pas sans l’intelligence artificielle » et les objets « améliorés grâce à l’intelligence artificielle » vont devenir de plus en plus mainstream dans les foyers et les entreprises. On passe petit-à-petit de l’ère des objets autonomes à celle des objets qui collaborent.

Le digital

Le double numérique : Gartner décrit un monde qui rappelle Second Life ou Facebook Spaces. Petit-à-petit, on copie sur Internet des éléments qui existent « dans le monde réel » : nos avatars sur les réseaux sociaux, les routes sur Google Maps… « De nombreux professionnels du marketing, de la ville, de la santé devraient tirer profit de ce double numérique de plus en plus précis et intégré »

….

Article complet sur blog du modérateur 

28 septembre 2017

« Repost » Le marketing à t’il réussi son « positionnement » et quelles pistes envisager? #Marketingthema

whatisma

Un titre volontairement « provocateur » pour poser une question centrale qui est celle de l’image marketing et le « positionnement » qu’il a dans l’esprit de la société moderne…. Aujourd’hui avons nous raté quelque-chose pour faire de la pédagogie et expliquer c’est quoi exactement le marketing? quel rôle peut t’il tenir?

Imaginons un instant qu’on fasse un sondage rapide pour demander ce que peut évoquer le marketing à différentes composantes d’une société? on aura peut être des gens qui peuvent avoir une lecture « positive »du Marketing moderne, mais ce ne sont pas les plus pertinents à écouter! En effet, d’abord ils sont probablement minoritaires! de surcroît, mon approche pour ce billet est plutôt « critique » dans le sens ou je cherche à puiser dans les « réclamations, reproches et clichés » souvent faits au marketing pour essayer de trouver des pistes de progrès. Après tout nous sommes les premiers à dire H24 aux entreprises votre meilleure mine d’information est d’écouter ce que vos clients vous disent en particulier leurs réclamations pour savoir sur quoi faut t’il agir en priorité.

Partant de ce choix paradigmatique de lecture qui se veut comme j’ai dit plus haut « critique », on aura probablement des réponses du type :

  • Réponse d’un citoyen lambda: « Le marketing… c’est de la publicité! c’est des gens qui veulent vous vendre toujours des produits ou des choses dont vous n’avez pas besoin! ou sinon en vous poussant à consommer sans limite, ils nous vendent des produits de mauvaise qualité ou avec des arguments souvent mensongers »
  • La réponse d’un militant associatif: « Il faut lutter contre ce bruit et cette invasion publicitaire qui pollue notre environnement auditif et visuel et nous pousse vers un rythme de consommation capitaliste débridé! nous devons faire comme Naomi Klein suggère, une société sans marques et sans consommation! vive la résistance à la consommation et l’opposition à toute forme de promotion »
  • Réponse d’un chef d’entreprise: « C’est un poste budgétaire qui nous consomme beaucoup de ressources, on sait que c’est important et on a pas le choix car tout le monde doit avoir sa part de voix sur la marché pour exister, mais on a du mal à évaluer clairement la valeur ajoutée de nos choix! …. on a de plus en plus de mal à avoir des méthodes et techniques claires pour savoir si nous avons pris les bonnes décisions du coup on taille dans les budgets et les effectifs marketing! »
  • Réponse d’un cadre ou manager marketing en 2016 : « Nous sommes en train de tout digitaliser, car l’avenir est à la digitalisation de l’entreprise …. nous avons développé une application pour rester en contact avec le client ceci fait partie de notre stratégie, nous avons un Comunity Manger et plusieurs comptes sociaux, nous faisons de l’optimisation SEO de notre site et nous travaillons sur le parcours client multi-canal partout! nous avons des projets d’A/B Testing pour nos campagnes emailing et nous venons d’acquérir une plateforme de curation de contenu et d’automation marketing! …. bref, nous sommes à fond dans les tendances que tout le monde suit …. nous sommes de bons imitateurs des tendances! nous mimons ce que le marché fait! »
  • Réponse d’un chercheur ou académicien : « Le marketing c’est la science et l’art d’écouter le client et de proposer une offre qui a de la valeur aux yeux du marché ciblé …. c’est sympa, c’est théorique, mais on ne sait pas vraiment comment y parvenir! on a du mal à identifier des modèles et des règles claires, stables, sectorielles, culturelles…. enfin pouvons nous extraire des normes ou créer des méthodes claires qui permettent à la discipline de garantir la réussite de certains choix souvent coûteux et lourds en investissements et conséquences …. la réalité …. personne ne sait vraiment car il y’a tellement de variables qu’il nous manquera toujours ce qu’on qualifie de <Tertium Quid>….. la troisième variable manquante! …. et la recherche n’a pas vocation à avoir une portée appliquée ou être utile au marché ou la société! on fait de la recherche pour le plaisir de la connaissance »

Si on fait rapidement le tour de ces réponses « caricaturales » de notre échantillon imaginaire (par ailleurs ce sont des réflexions que nous avons tous déjà vu et entendu) on peut sortir quelques idées centrales de ces types de discours:

read more »

10 avril 2017

Digital advertising is totally out of control

In the drive to maximize reach and efficiency, advertisers have embraced an increasingly complex digital ad ecosystem that is more and more automated and opaque.

Now, at a time when consumers are demonstrating heightened concern about hate speech, offensive content, and social and political issues, advertisers are learning the hard way that they have helped create a monster they aren’t in control of.

In the past several weeks, major advertisers and ad agenices have pulled ads from Google and YouTube in a boycott that was sparked by a Times investigation which found that ads from prominent brands were being displayed alongside extremist content. By some estimates, the boycott could cost Google hundreds of millions of dollars this year alone.

In response, Google has promised change, but the truth of the matter is that the problem appears to be even larger than estimated, as practically everywhere observers look, they are finding examples of offensive content being used to serve ads from major brands.

Full paper could be retrieved here