Archive for ‘Thema7 Tendances marketing’

10 octobre 2017

Les 10 technologies stratégiques en 2018, selon Gartner #BlogDuModérateur #HypeCycle

par marketingthema

Gartner publie régulièrement des études sur les tendances technologiques. On pense bien-sûr à la cartographie « Hype Cycle» où sont répertoriées et catégorisées les technologies en fonction de leur degré de maturité et des effets de mode. Aujourd’hui, l’institut publie une autre analyse sur les 10 technologies tendance qui seront stratégiques en 2018.

L’intelligence

L’intelligence artificielle : Gartner estime que l’AI va jouer un rôle important dans les projets numériques d’ici 2025, mais indique également que les bienfaits de l’AI sont parfois surévalués. Les promesses et les pièges sont nombreux. Pour le moment, 59% des entreprises qui s’y intéressent sont dans une phase de recueil d’information. « Les entreprises devraient se concentrer sur les résultats business obtenus par des applications ciblées », conçues pour effectuer des tâches très spécifiques.

Les applications intelligentes : L’AI va intégrer des applications existantes pour améliorer leur fonctionnement. Les concepteurs de logiciels et d’ERP doivent penser leurs outils comme « des applications intelligentes pour augmenter l’activité humaine, et non comme un moyen de remplacer des humains ».

Les objets connectés : Les objets « qui n’existeraient pas sans l’intelligence artificielle » et les objets « améliorés grâce à l’intelligence artificielle » vont devenir de plus en plus mainstream dans les foyers et les entreprises. On passe petit-à-petit de l’ère des objets autonomes à celle des objets qui collaborent.

Le digital

Le double numérique : Gartner décrit un monde qui rappelle Second Life ou Facebook Spaces. Petit-à-petit, on copie sur Internet des éléments qui existent « dans le monde réel » : nos avatars sur les réseaux sociaux, les routes sur Google Maps… « De nombreux professionnels du marketing, de la ville, de la santé devraient tirer profit de ce double numérique de plus en plus précis et intégré »

….

Article complet sur blog du modérateur 

Publicités
28 septembre 2017

« Repost » Le marketing à t’il réussi son « positionnement » et quelles pistes envisager? #Marketingthema

par marketingthema

whatisma

Un titre volontairement « provocateur » pour poser une question centrale qui est celle de l’image marketing et le « positionnement » qu’il a dans l’esprit de la société moderne…. Aujourd’hui avons nous raté quelque-chose pour faire de la pédagogie et expliquer c’est quoi exactement le marketing? quel rôle peut t’il tenir?

Imaginons un instant qu’on fasse un sondage rapide pour demander ce que peut évoquer le marketing à différentes composantes d’une société? on aura peut être des gens qui peuvent avoir une lecture « positive »du Marketing moderne, mais ce ne sont pas les plus pertinents à écouter! En effet, d’abord ils sont probablement minoritaires! de surcroît, mon approche pour ce billet est plutôt « critique » dans le sens ou je cherche à puiser dans les « réclamations, reproches et clichés » souvent faits au marketing pour essayer de trouver des pistes de progrès. Après tout nous sommes les premiers à dire H24 aux entreprises votre meilleure mine d’information est d’écouter ce que vos clients vous disent en particulier leurs réclamations pour savoir sur quoi faut t’il agir en priorité.

Partant de ce choix paradigmatique de lecture qui se veut comme j’ai dit plus haut « critique », on aura probablement des réponses du type :

  • Réponse d’un citoyen lambda: « Le marketing… c’est de la publicité! c’est des gens qui veulent vous vendre toujours des produits ou des choses dont vous n’avez pas besoin! ou sinon en vous poussant à consommer sans limite, ils nous vendent des produits de mauvaise qualité ou avec des arguments souvent mensongers »
  • La réponse d’un militant associatif: « Il faut lutter contre ce bruit et cette invasion publicitaire qui pollue notre environnement auditif et visuel et nous pousse vers un rythme de consommation capitaliste débridé! nous devons faire comme Naomi Klein suggère, une société sans marques et sans consommation! vive la résistance à la consommation et l’opposition à toute forme de promotion »
  • Réponse d’un chef d’entreprise: « C’est un poste budgétaire qui nous consomme beaucoup de ressources, on sait que c’est important et on a pas le choix car tout le monde doit avoir sa part de voix sur la marché pour exister, mais on a du mal à évaluer clairement la valeur ajoutée de nos choix! …. on a de plus en plus de mal à avoir des méthodes et techniques claires pour savoir si nous avons pris les bonnes décisions du coup on taille dans les budgets et les effectifs marketing! »
  • Réponse d’un cadre ou manager marketing en 2016 : « Nous sommes en train de tout digitaliser, car l’avenir est à la digitalisation de l’entreprise …. nous avons développé une application pour rester en contact avec le client ceci fait partie de notre stratégie, nous avons un Comunity Manger et plusieurs comptes sociaux, nous faisons de l’optimisation SEO de notre site et nous travaillons sur le parcours client multi-canal partout! nous avons des projets d’A/B Testing pour nos campagnes emailing et nous venons d’acquérir une plateforme de curation de contenu et d’automation marketing! …. bref, nous sommes à fond dans les tendances que tout le monde suit …. nous sommes de bons imitateurs des tendances! nous mimons ce que le marché fait! »
  • Réponse d’un chercheur ou académicien : « Le marketing c’est la science et l’art d’écouter le client et de proposer une offre qui a de la valeur aux yeux du marché ciblé …. c’est sympa, c’est théorique, mais on ne sait pas vraiment comment y parvenir! on a du mal à identifier des modèles et des règles claires, stables, sectorielles, culturelles…. enfin pouvons nous extraire des normes ou créer des méthodes claires qui permettent à la discipline de garantir la réussite de certains choix souvent coûteux et lourds en investissements et conséquences …. la réalité …. personne ne sait vraiment car il y’a tellement de variables qu’il nous manquera toujours ce qu’on qualifie de <Tertium Quid>….. la troisième variable manquante! …. et la recherche n’a pas vocation à avoir une portée appliquée ou être utile au marché ou la société! on fait de la recherche pour le plaisir de la connaissance »

Si on fait rapidement le tour de ces réponses « caricaturales » de notre échantillon imaginaire (par ailleurs ce sont des réflexions que nous avons tous déjà vu et entendu) on peut sortir quelques idées centrales de ces types de discours:

read more »

10 avril 2017

Digital advertising is totally out of control

par marketingthema

In the drive to maximize reach and efficiency, advertisers have embraced an increasingly complex digital ad ecosystem that is more and more automated and opaque.

Now, at a time when consumers are demonstrating heightened concern about hate speech, offensive content, and social and political issues, advertisers are learning the hard way that they have helped create a monster they aren’t in control of.

In the past several weeks, major advertisers and ad agenices have pulled ads from Google and YouTube in a boycott that was sparked by a Times investigation which found that ads from prominent brands were being displayed alongside extremist content. By some estimates, the boycott could cost Google hundreds of millions of dollars this year alone.

In response, Google has promised change, but the truth of the matter is that the problem appears to be even larger than estimated, as practically everywhere observers look, they are finding examples of offensive content being used to serve ads from major brands.

Full paper could be retrieved here

14 mars 2017

#Dossier : 10 tendances du marketing digital essentielles en 2017

par marketingthema

Marketing prédictif, content marketing, marketing automation, IA: 2017 a vu naître une profusion de nouvelles tendances et solutions qui révolutionnent les pratiques marketing. Avec, en trame de fond, une thématique majeure : l’engagement client. Retour sur les 10 tendances digitales phare.

Le dossier complet ici sur emarketing.fr

13 mars 2017

Timeline of Emerging Science & #Technology : #Green #Bio #Neuro #Digital #Nano

par marketingthema

Timeline of Emerging Science & Technology (Download PDF)

4 novembre 2016

Étude : le potentiel de la publicité programmatique à la télévision

par marketingthema

La publicité programmatique, autrefois réservée au web via les écrans d’ordinateur et les mobiles, est en passe d’arriver à la télévision. Pour évaluer les possibilités offertes par la publicité TV programmatique dans les 10 prochaines années, Enders Analisys a réalisé une étude pour le compte de Google/DoubleClick. Elle s’intéresse au potentiel de ce type d’annonces à la télévision dans plusieurs pays européens dont la France. Les principaux enseignements de l’étude Enders Analysis sont les suivants.

Les tendances de la consommation TV en Europe

L’institut a analysé les habitudes des européens vis-à-vis de la télévision. Sans surprise, on assiste à une baisse globale de la consommation TV, notamment pour les tranches d’âge les plus jeunes. Leur consommation vidéo est beaucoup plus fragmentée entre les différents terminaux et les différentes sources de contenu. Comme il est difficile d’atteindre les jeunes populations à la TV, les prix des publicités qui ciblent les jeunes ont fortement augmenté – bien qu’il soit aujourd’hui plus difficile de caractériser aussi finement une audience à la TV que sur Internet.

read more »

4 novembre 2016

Contourner le « adblocking » : Etat du « Native Advertising » en 2016

par marketingthema

Pour lutter contre l’adblocking, les publicités natives ont la cote. Objectif du native advertising : permettre aux annonceurs de sponsoriser un contenu, tout en permettant à l’annonceur de collaborer à l’élaboration de celui-ci. Une étude, menée conjointement par l’INMA (International News Media Association) et le NAI (Native Advertising Institute) vient d’être publiée : elle décrypte les tendances, les bonnes pratiques, présente certaines campagnes et permet de connaître l’avis des médias et des annonceurs sur l’efficacité du native advertising.

100 ans d’histoire

L’INMA et le NAI rappellent que le native advertising n’est pas un phénomène nouveau. C’est même une pratique centenaire : en 1915, Cadillac sponsorisait un article dans le Saturday Evening Post, sans que le mot Cadillac soit inclus dans l’article. Seul un habillage, similaire aux backgrounds qui pullulent encore sur le web, permettait de savoir que Cadillac avait un rapport avec le contenu.

Read more here

23 octobre 2016

Biomimétisme: La nature est une bibliothèque à ciel ouvert beaucoup plus avancée que nos technologies actuelles

par marketingthema

Le biomimétisme désigne un processus d’innovation et une ingénierie. Il s’inspire des formes, matières, propriétés, processus et fonctions du vivant. Intervention de Idriss Aberkane : « L’ego est le premier destructeur de valeur dans un projet »

21 octobre 2016

S. Latouche : La décroissance, un projet pour en finir avec l’économie ?

par marketingthema

Latouche, Serge. « Décoloniser l’imaginaire. » Parangon, Lyon (2005).

Serge Latouche, né à Vannes le 12 janvier 1940, est un économiste français, penseur de la décroissance.Dans le domaine des sciences humaines, il a développé une théorie critique envers l’orthodoxie économique, et dénoncé l’économisme, l’utilitarisme dans les sciences sociales et la notion de développement. Il critique notamment à travers une argumentation théorique et une approche empirique nourries de nombreux exemples, les notions d’efficacité et de rationalité économiques. Il est également très critique à l’égard de la notion de développement durable qu’il considère comme une imposture et une ineptie. Il est un des penseurs et des partisans les plus connus de la décroissance et tente de conceptualiser l’après-développement dans « un combat généralisé et organisé contre le mode de vie, devenu insoutenable, à l’échelle mondiale »

Source

Latouche, Serge. L’occidentalisation du monde: essai sur la signification, la portée et les limites de l’uniformisation planétaire. Editions La Découverte, 1989.

 

17 octobre 2016

Predictive Analytics Can Help Get More Value out of Data

par marketingthema

Roughly half of marketing and media executives in North America said they believe predictive analytics and modeling to be one of the most helpful technologies for getting more value out of data, August 2016 research found.

Most Important Technologies for Achieving Value from Future Data Use According to Marketing/Media Executives in North America, Aug 2016 (% of respondents)

Winterberry Group, in partnership with theDirect Marketing Association (DMA) andInteractive Advertising Bureau (IAB), polled 211 media and marketing executives primarily in North America and asked respondents to choose the top three technologies that they believe will be most important in supporting their efforts to achieve value from data in the future.

In addition to predictive analytics, 40.6% of respondents said that cross-channel measurement and channel attribution is helpful for getting more value out of data. And more than a third said that campaign measurement, which includes segmentation and audience selection, was another important technology.

Nearly a third of marketing and media executives believe data management platforms (DMPs), tools that help businesses aggregate marketing information from across a variety of channels, will be most important in supporting future data use efforts.

Read the full article here

18 septembre 2016

Digital Marketing: What’s Next for 2017? Midem 2016

par marketingthema

22 juillet 2016

Horizon – « …. Il aura la femme ! » Mythologie publicitaire de la voiture #Semiologie #Marketingthema

par marketingthema

 » Il a l’argent, il a le pouvoir, il a une Audi….. Il aura la femme », voilà la célèbre formule d’une publicité pour une voiture datant de 1993, formule qui en dit déjà long sur les représentations et mythes véhiculés par la publicité.

Dans cet épisode, Gull enquête sur la mythologie contemporaine, plus particulièrement l’automobile dans la publicité. Car, oui, nous n’avons jamais été aussi imprégnés par les mythes qu’à notre époque.

Vous trouverez les références complètes ici: http://www.hacking-social.com/2016/07…
Site: http://www.hacking-social.com

14 juillet 2016

What if most scientific papers & rules were false? #P-value #ABTesting #Marketingthema

par marketingthema

This is not a joke nor a teasing title! Medical studies, humanities, business research, psychology, etc … everybody is concerned! Actually, it’s a very serious issue about the flaws of P-value used as a scientific objective mean for rejecting the null hypothesis. This kind of statistical validation is being held in all scientific fields as the mainstream way to establish a rule or a scientific law or make a result accepted and published. The way we report our experiments via P-value gives as the false illusion of precision and validity!

In a famous paper published by Loannidis in 2005 (Why Most Published Research Findings Are False) the author conducted simulations proving that most scientific results are more likely to be false than true. The chase of statistical significance is not a warranty that the results are true. According to the author the bias could be coming from many elements such as : weak effects, experimental design flexbility, sample sizes, etc… Obtaining a significant P-value can be the result of chance and not the evidence of an effect (the opposite is also true, where research can be unable to observe a true hidden effect).

Pr. Geoff Cumming defends the idea of a « New statistics » way of working to ensure that we report in research  the confidence intervals instead of the misleading P-value. The above video is a simulation explaining how P-value is also in someway a kind of -random metric- depending on other parameters! and that the only way for science to advance is to express results as an estimation or likelihood confidence interval to compare. 

Researchers should conduct many experiments and encourage metanalysis that aim to make those confidence intervals smaller (more precise) by replication and comparing if those effects can validate (or invalidate) our expectations or research conjectures.

This approach will reset the way we do research by creating incentives to search for the cummulative truth, instead of looking for an artificially probably biaised P-value. It’s also a more humble, honnest and precise way to share scientific research findings and to boost the cummulative aspect of science instead of seeking unreliable novelty or working with a silo research mindset. Our P-values gives us very poor information and exposes heavily research to the danger of false inferences. 

Ressources to consult :
www.thenewstatistics.com : The excellent website of Pr. Cumming, you can download here ESCI software (Excel files) that allow you to run experiments and simulations manually & discover how P-value can be tricky and misinform research.
Buy or rent the book : Cumming, Geoff. Understanding the new statistics: Effect sizes, confidence intervals, and meta-analysis. Routledge, 2013. (A new version will be published in August 2016)

Author: Yassine El Bouchikhi

13 juillet 2016

#Tendances : Le recrutement prédictif déniche le meilleur salarié grâce aux algorithmes

par marketingthema

Source illustration: http://rmsnews.com/

Présents dans la finance et dans le marketing, les algorithmes commencent à s’imposer dans le secteur du recrutement.

 Le BHV Marais a trouvé la solution pour trouver la perle rare et éviter les erreurs de casting : le recrutement prédictif. « Il s’agit d’une technique qui permet, grâce à des algorithmes, d’anticiper de manière fiable les probabilités de réussite d’un salarié. Par réussite on entend sa performance et le fait d’être heureux et engagé dans son travail », explique David Bernard, directeur d’AssessFirst, une entreprise spécialisée dans la conception de plateformes de recrutement prédictif.

« L’utilisation de modèles prédictifs basés sur des algorithmes existe depuis une vingtaine d’année dans la finance ou dans le marketing pour prédire le comportement du consommateur. Depuis 2014, ce type de modèle commence à séduire le monde du recrutement car il réduit les incertitudes », estime David Bernard. L’offre de recrutement prédictif d’AssessFirst existe depuis 18 mois et a déjà réalisé 18 000 recrutements.

Aujourd’hui de plus en plus d’entreprises se présentent sur ce marché, des mastodontes des ressources humaines comme Cornerstone aux entreprises spécialisées dans les tests psychométriques comme CEB ou encore le québécois D teck.

Lire la suite sur le journal du Net

25 avril 2016

Conférence regards croisés sur le slow marketing #Dauphine #Marketingthema

par marketingthema

La conférence sur le Slow Marketing organisée par le Master 102 à L’université Paris-Dauphine, avec une petite contribution personnelle aux débats avec les intervenants (à partir de 1H 11min). Pour plus d’informations et de détails, merci de visiter le blog du master 102. Ont participé à cette conférence Philippe Guilbert Directeur général Toulna France, le professeur Denis Guiot: directeur du Master 102, Nicolas MARESCAUX : Digital Transformation Project Manager, Groupama. Aussi, des représentants de Harris interactive France et du cabinet Deloitte France.

YB