Achat de panique, ou achat de prudence ? #PanicBuying

Durant les prémisses de la crise, on a pu observer des « achats de panique » : forte fréquentation dans les magasins, produits en rupture, chaîne d’approvisionnement en tension…. Dans cet épisode, nous revenons sur ce phénomène d’achat de panique et de prophétie autoréalisatrice, en revenant notamment quelques facteurs psychosociaux comme la réactance psychologique, le conformisme et la preuve sociale, et enfin le rôle de la communication politique et des médias. Nous verrons que ces « achats de panique » en cette crise pandémique sont peut-être mal nommés, car de tels achats ne relèvent pas nécessairement de comportements irrationnels ou se réduisant à le peur d’une pénurie ; plus encore, faire ses courses ne consistent pas seulement à se ravitailler, mais aussi à se rassurer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :