Le meilleur des mondes : ce que le roman peut nous apprendre sur la puissance du conditionnement mental et la société de consommation! Huxley a vu juste!

 


C’est probablement l’un des meilleurs romans et films que j’ai vu depuis Matrix. Aldous Huxley a écrit Brave New World en 1932, il y a presque quatre-vingts ans, mais le livre se lit comme s’il aurait pu être écrit hier. Ce qui est particulièrement intéressant pour moi, c’est la façon dont Huxley a pu prévoir plusieurs innovations actuelles, telles que le suivi par satellite, les écrans interactifs, les injonctions de consommation, la superficialité de la société, le génie génétique, la promiscuité sexuelle partout, etc. Huxley est bien plus important que Orwell, qui s’est inspiré 10 ans plus tard par ses œuvres! Si Orwell présente la société totalitaire en 1984 par le biais de la censure et de la manipulation de mots et d’informations, Huxley montre de manière beaucoup plus subtile comment la société de consommation et la recherche de l’hédonisme créent une société amoureuse de sa propre servitude.

En tant que chercheur en marketing, ce qui m’intéresse le plus dans ce film est :

  • C’est tellement visionnaire que c’est presque suspect. Surtout sachant que Huxley, Darwin et Galton tous des esprits brillants de leur temps appartiennent à la même lignée, et ont des liens familiaux. Orwell et compagnie sont des adeptes de l’eugénisme et ont pris grand soin de se marier entre eux parce qu’ils croyaient en une certaine supériorité génétique qui doit être préservée.
  • Comment le système peut-il changer le sens que les individus donnent à certaines valeurs ou concepts. Par exemple: ce que l’auteur appelle « civilisation » refuse de reconnaître le concept de père et de mère car il serait égoïste de posséder un enfant. Ils sont maintenant créés en tubes et cela semble être plus « éthique » et le système décide à l’avance de leur destin. Ils sont donc configurés génétiquement pour être Alpha, Beta, Gamma ou Delta, en fonction de leur rang social souhaité. La « civilisation » décide de créer des classes sociales spécifiques qui ont des activités et responsabilités différentes:
    • Des Deltas (la classe ouvrière) travaillent plus pour consommer plus, appelée constamment à valoriser le travail et l’aimer, acheter des produits neufs et surtout ne jamais réparer les objets!
    • Les Beta (direction intermédiaire): ils recherchent essentiellement la reconnaissance par leur hiérarchie et la valorisation symbolique.
    • Les Alpha ( classe dirigeante): il s’agit de la classe qui gère le système, conçoit le discours de conditionnement du système (éléments de langage), écrit les lois, gère le système judiciaire et la production des messages diffusés aux masses. Les alphas ont pour injonction continue qu’ils doivent être beaux, que lorsqu’on veut on peut, etc …
  • La « civilisation » a mis en place un « manuel du consensus mondial » qui contient les règles et valeurs communes (ça me fait étrangement penser aux nations unies) qui pousse vers une vision monolithique et unifiée du monde à travers des lois et réglementations. La « civilisation » considère le sexe comme une simple activité et non comme un lien affectif entre Les êtres, les émotions et l’attachement n’existent plus, les gens se saluent également de manière automatique sans se soucier vraiment des autres comme s’il s’agissait de robots et d’une manière très monotone.

C’est un roman (film) à lire et à regarder non pas avec un œil de divertissement, mais en comparant constamment avec le monde actuel. Le roman est plus réussi que le film en termes de détails … mais c’est un EXCELLENT document anthropologique et d’anticipation sur l’évolution de la société de consommation. J’ai toujours du mal à croire que ce roman a été écrit par hasard il y’a plus de 80 années! surtout quand on entend la même terminologie aujourd’hui qui parle de monde « civilisé » ou de rationalité extrême du monde « libre » et qu’on le compare à toutes les injonctions et messages du système moderne à la consommation, à la sexualité, la libération totale des mœurs, le changement du mode de vie de l’humanité, à l’organisation etc … Les personnes croyantes ont une explication spirituelle à ce qui se passe, et comprennent que des siècles avant Huxley cette période troublante et fascinante à la fois se trouve mentionnée dans l’eschatologie religieuse… 

YB

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :