Hommage à Mme Rima Khalaf universitaire et secrétaire exécutive à l’ONU pour sa démission honorable et royale

par marketingthema

rima20khalaf

Rapport 2017 au format PDF de l’ONU qui certifie preuve à l’appui que Israel a mis en place un régime d’apartheid

A/ Une femme qui prend une position honorifique dans un système vacillant 

Il existe des moments dans l’histoire ou il est important de parler et de rendre hommage à ceux qui prennent des positions héroïques face au système actuel qui nous donne chaque jour, un monde un peu plus rempli de chaos, de terrorisme, de guerres et de violence. Un monde injuste génère le chaos! L’ONU fait malheureusement partie de ces structures qui ne garantissent plus la paix et sont par essence des jouets entre les mains de puissances impérialistes.

Mme Khalaf sécréaire exécutive au sein de l’ONU et ayant mandaté des experts pour travailler sur les pratiques israéliennes, s’est vu être mise sous pression par le secrétaire général de l’onu pour retirer deux fois, deux rapports différents sur des sujets différentes faits par des experts indépendants prouvant de façon très claire que israel a mis en place un vrai système d’apartheid législatif, économique et social vis à vis des palestiniens. Le secrétaire de l’onu aurait déclaré avoir reçu des pressions d’israel et des usa pour retirer ce document! c’est une raison pour enterrer le constat de l’onu ? dans quel monde vit t’on et après on s’etonne qu’il y’a du chaos!

Madame Khalaf a présenté sa démission pour ne pas cautionner des institutions de facade couvrant les pratiques de domination et de lobbying au sein de ces entités coloniales et leurs sponsors. Je lui rends un hommage personnel appuyé pour cette décision très digne! En principe tous les pays qui se disent indépendants devraient lui emboîter le pas et claquer la porte des instituions d’un ordre de domination ancien qui s’effondre à vue d’oeil. Nous n’avons pas à légitimer par notre présence au sein de l’ONU, le FMI, la CPI, la banque mondiale, etc … une mascarade de cette nature!

B/ Le mythe d’israel, seule démocratie au moyen orient et la définition de l’apartheid…. 

Devons nous rappeler que israel n’a pas de constitution pour la qualifier de démocratie pour commencer? le bon mot serait théocratie ! la loi supreme israélienne est la loi juive dite la « halakha »et leurs ambitions réelles messianiques sont la création du Grand israel du nil a l’euphrate. Devons nous rappeler qu’il existe en israel plus de 80 lois racistes séparant les juifs israeliens des arabes et créant deux statuts de citoyenneté? Savons nous tous que Gaza sous blocus ILLEGAL depuis 10 ans a une population ou plus de 50% a moins de 14 ans? un blocus sur des adolescents?!

L’apartheid a été défini par le traité contre l’apartheid en 1973 dans son article 2 : « Le mot Apartheid, correspond aux politiques, pratiques de marginalisation et de racisme ressemblant au modèle établi en afrique du sud, et qui comprend des traitements inhumains, afin de garder la domination d’une ethnie et/ou une race sur une autre de facon organisée et systématique »

C/ Le tableau sombre de la situation en Israel : des lois sur mesure et une injustice flagrante avec un silence international complice 

Possession des terres pour les juifs versus palestiniens: La loi suprême israelienne basée sur la tradition orale juive halakha interdit de facon formelle, l’exploitation, la cession ou le développement de tous les terrains en possession de l’état israelien par les non juifs. Il s’agit de 93% des terres qui sont reconnues sur le plan international comme possession de l’état sioniste. Il est aussi impossible de critiquer cette loi par n’importe quel autre parti politique en israel, ce qui rend la situation d’apartheid non critiquable et enchaîne toute opposition potentielle à cette organisation ségrégationniste (Rappelons que Israel compte 20% d’arabes palestiniens qui ont refusé de quitter leur terre après la proclamation de l’état d’israel).

Droit au retour des juifs versus palestiniens: La politique d’ingénierie démographique israelienne pratique une course contre la montre pour appeler régulièrement les juifs du monde entier a venir peupler israel quelquesoit leur pays d’origine, en leur offrant la nationalité israelienne très facilement et sans avoir à fournir des preuves de liens avec la terre, alors que les palestiniens sont privés du droit au retour, malgré leur possession de documents et preuves indiquant leur lien avec la terre occupée avec des titres de propriété, et les maisons familiales remontant à plusieurs générations. israel offre aussi le droit au regroupement familial aux juifs récemment installés, mais interdit strictement cette possibilité aux palestiniens! Aujourd’hui 6 millions de palestiniens sont forcés de rester exilés à l’extérieur de leur pays! oui 6 millions! drôle de chiffre non?

L’émiettement du peuple palestinien est systémique:  Le rapport indique aussi que l’émiettement et éclatement du peuple palestinien est systématiquement utilisé comme méthode pour affaiblir sa volonté de résister et à se défendre comme peuple. Ainsi, l’occupation israélienne applique des pratiques systématiques de découpage du sol palestinien en plusieurs zones géographiques administrées par des lois et réglementations différentes pour casser tout lien palestinien et détricoter le tissu social palestinien, tout en rendant invisible ce système aux yeux de la communauté internationale.  Depuis 1967 le peuple palestinien est ainsi découpé en 4 espaces existentiels à savoir :

1- La loi civile (1.7 millions de palestiniens): Avec des dispositions spécifiques aux palestiniens vivant en israel. Limitations pour les services prodigués à eux, limitation en terme de possession de terres, blocages pour l’emploi, séparation dans la fréquentation des lieux publics entre juifs et palestiniens. Ainsi israel propose 2 statuts le ezrahut qui veut dire « citoyenneté » offert a tout le monde! et le statut (Le’um) qui veut dire nationalisme qui est reservé exclusivement aux juifs.

2- La loi de résidence permanente (300 000 personnes) : statut appliqué aux palestiniens de jérusalem (on voit de loi le projet se profiler de conquete de jérusalem avec un tel statut) : Le racisme structurel d’état est présent partout (éducation, santé, travail, droit de construction et propriété, etc..). Régulièrement les habitants palestiniens de jérusalem est sont chassés et leurs habitations détruites sous prétexte de la politique « d’équilibre démographique » en faveur des habitants juifs. Les habitants palestiniens présents depuis des siècles ont ainsi un statut de « résidents permanents » et sont ainsi à la botte de la volonté politique israélienne et ses développements.

3- La loi militaire (il s’agit de près de 6.6 millions de citoyens) : Il s’agit de la loi appliquée aux territoires occupés, à gaza ainsi que les campement de réfugiés palestiniens. 4.7 millions en territoires occupés et 1.9 millions a gaza considérée comme le territoire le plus dense du monde en terme de population. En cisjordanie occupée par exemple 350000 colons juifs sont encadrés par le code de la loi civile normale, alors que les 4.7 millions de palestiniens tombent sous le coup de la loi martiale. Ce double statut est en soi encore une violation claire de l’article 2 de la loi sur les régimes d’apartheid.

4- La loi politique  : interdisant le retour des palestiniens exilés (les 6 millions), il s’agit de l’espace juridico politique ou israel intedit strictement le retour des palestiniens à leur terre d’origine.

Le rapport voit ainsi dans les 4 espaces crées par israel un système organisé d’apartheid qui découpe le peuple palestinien en 4 factions, les empechant de réclamer leurs droits et améliorer leur situation.

Le rapport indique que ce système est sans aucun doute un système d’apartheid selon la définition internationale admise, et a toutes les caractéristiques du crime contre l’humanité caractérisé qui selon le droit international est une régle dite « Jus Cogens » donc une loi qui ordonne selon sa définition.

Ainsi, la communauté internationale, l’ONU ainsi que les différentes institutions et états sont TENUS par le droit international de sanctionner et réagir aux situations d’apartheid de cette nature. Ainsi, le droit international exige obligatoirement dans ces cas de :

  1. Ne pas reconnaître la légitimité d’un régime d’apartheid
  2. Ne pas offrir d’aide à un régime d’apartheid
  3. La collaboration internationale doit se mettre en place pour démanteler les régimes d’apartheid et pressuriser l’état qui le pratique par tous les moyens

Source de base (Article en arabe Almayadeen)

Traduction: Yassine El Bouchikhi (certains ajouts et modifications de l’article de base ont étés faites lors de la traduction par l’auteur)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :