Archive for août, 2016

23 août 2016

Network Analysis with Orange #Marketingthema

par marketingthema

Visualizing relations between data instances can tell us a lot about our data. Let’s see how this works in Orange. We have a data set on machine learning and data mining conferences and journals, with the number of shared authors for each publication venue reported. We can estimate similarity between two conferences using the author profile of a conference: two conference would be similar if they attract the same authors. The data set is already 9 years old, but obviously, it’s about the principle. We’ve got two data files: one is a distance file with distance scores already calculated by Jaccard index and the other is a standard conferences.tab file.

Conferences.tab data file with the type of the publication venue (conference or journal) and average number of authors and published papers.

We load .tab file with the File widget (data set already comes with Orange) and .dst file with the Distance File widget (select ‘Browse documentation data sets’ and choose conferences.dst).

Read the complete article here

Publicités
23 août 2016

Pourquoi l’empowerment permis par la e-santé va bouleverser le paradigme du système de santé ?

par marketingthema

Le système de santé français connaît des crises structurelles récurrentes. Alors que l’inertie des politiques publiques risque d’en accentuer sa déliquescence, la e-santé apparaît comme une solution particulièrement adéquate.

Le mythe de l’Etat providence, grand ordonnateur de différents pans de la vie des citoyens, a définitivement volé en éclats. La révolution copernicienne induite par les nouvelles potentialités offertes par les TIC et le web social a fait advenir un nouveau paradigme qui redéfinit complètement les relations sociales. L’empowerment croissant des individus, dont les réseaux sociaux sont l’un des derniers avatars, a pavé la voie à l’établissement de nouveaux rapports de force entre l’individu et les structures holistiques.

Disruption, ubérisation et maintenant blockchain ont contribué à questionner les piliers d’airain de systèmes, économiques, technologiques ou administratifs, que d’aucuns appréhendaient comme intangibles. La santé apparaît aujourd’hui comme le nouvel espace à conquérir et à disrupter.

Toutefois, contrairement à la disruption des services, tel que les transports de personnes, la livraison à domicile, le monde de la finance ou du droit, le secteur de la santé se caractérise par une forte barrière à l’entrée. Législation stricte en matière de santé, servitudes administratives, importance d’un bouleversement comportemental des parties prenantes ou encore sécurité des données constituent autant de blocages pouvant nuire au développement de la digitalisation de la santé.

Le secteur de la santé n’a jusque-là guère était touché par ce bouleversement paradigmatique et le développement exponentiel depuis la fin des années 1990 des forums santé (Doctissimo étant le plus le connu) ne saurait masquer la profonde inertie inhérente à cet écosystème.

Or la symbiose croissante entre les technologies de l’information et de la communication (TIC) et l’Internet des Objets (IoT) promet, en puissance, de modifier durablement le rapport des patients à la santé.

Lire plus sur JDN

5 août 2016

Modélisation par les systèmes dynamiques! une méthode riche peu connue en gestion #Marketingthema

par marketingthema

Voici l’une des méthodes les plus riches et intéressantes déjà mise en place à partir des années 1970 au MIT pour étudier l’effet des systèmes et des acteurs. Les travaux de Meadows (The limit of Growth) qui se révèlent par ailleurs très pertinents chaque jour un peu plus sont une brillante démonstration de ces méthodes et leur efficacité.

Cette modélisation permet de prévoir et intégrer plusieurs scénarios et voir les effets d’interaction possibles entre des acteurs et des dynamiques et les résultats potentiels. Certains journaux académiques en gestion comme le (Journal of business) ont déjà réservé un numéro spécial au sujet, mais ces méthodes restent assez peu connues et diffusées. Il y’a une courbe d’apprentissage et d’investissement à y consacrer, mais la méthode est assez riche et très peu mobilisée en gestion, notamment pour le marketing et la stratégie par exemple.

Ce genre d’approche se prête très bien à des modélisations d’organisations, ou d’acteurs, etc … et ce pour différents types de flux étudiés.

Il existe déjà des modèles par exemple de diffusion d’innovation et d’adoption, des modèles aussi pour le marketing qui sont mêmes brevetés. Par exemple, l’une des questions des cabinets de conseil actuels ainsi que des marketeurs c’est de mettre en place des réponses à ce qu’on appelle l’attribution marketing. C’est à dire quels sont les canaux, actions ou acteurs qui ont mené à la conversion? ceci requiert une vue systémique et pas une réflexion en silo comme c’est le cas aujourd’hui.

Ce billet est juste une première brève introduction sur un sujet qui est assez passionnant à explorer.

Pour plus d’informations voici quelques travaux qui ont mobilisé cette méthode: 

Meadows, D. H., Meadows, D. L., Randers, J., & Behrens, W. W. (1972). The limits to growth. New York, 102.

Sterman, J. D. J. D. (2000). Business dynamics: systems thinking and modeling for a complex world (No. HD30. 2 S7835 2000).