Archive for juin, 2016

12 juin 2016

Le divertissement n’est pas libre de valeurs ni de messages! #Jingoism #Stereotypes #Hollywood

par marketingthema


Joseph Nye, Soft Power: The Means to Success in World Politics

Un documentaire intéressant pour comprendre que le divertissement déborde de clichés et de constructions mentales loin d’être hasardeuses ou naives! il n’est plus un secret que de percevoir avec extrême clareté que l’occident est piloté par des oligarchies du capital et du sionisme! il devient ainsi intéressant d’en  comprendre  les mécanismes, à l’aune d’une guerre idéologique planifiée et voulue pour masquer des buts impérialistes et géopolitiques visant à déshumaniser l’ennemi arabo-musulman. On « markete » une idée, et une image qui doit rester dans l’imaginaire collectif! 

L’ex doyen de Harvard et éminent professeur Jospeh Nye qui a écrit le livre « Soft Power: The Means to Success in World Politics« ! Un ouvrage qui explique comment l’invasion culturelle et le contrôle des images sont des instruments bien plus redoutables que les guerres classiques!

Aujourd’hui par exemple, le monde arabo-musulman voit piluler partout en lui des boites à résonance pro-impérialisme et valeurs étrangères et rejetées dans la culture musulmane sans même en être conscients en attaquant toujours autour de thèmes précis et ne déformant ou exagérant: Les femmes, la pudeur religieuse, dépeindre les musulmans comme violents ou radicaux même en cas de résistance légitime à l’occupation, indiquer que l’islam veut convertir tout le monde, expliquer que l’occident est « meltingpot » alors que l’islam a 14 siècles ou chrétiens, juifs et musulmans vivent ensemble en orient (un record non atteint par les 60 ans de meltingpot occidental), démontrer un islam inculte et ignare face à un occident techniquement avancé,  et vouloir normer toute l’humanité à une seule façon, de penser, d’être, de s’habiller, etc … le summum de l’arrogance! 

Quand nos enfants regardent un dessin animé, un film, un ouvrage ou un débat! faisons attention aux valeurs qu’on leur fait biberonner! Il faut armer les gens d’esprit critique capable de démonter les mots, les construits et les idéologies qui germent en eux! Rien que par simple rationalité et observation, nous assistons à un modèle en cours d’effondrement total, il faut penser de nouvelles solutions et non adopter les mêmes idées et schémas qui mèneront au même échec en cours! 

Mon post est un peu politisé (islamisé pour certains), je peux le comprendre, mais c’est l’ADN de mon identité! Le marketing joue ce rôle important pour véhiculer des valeurs et les rendre attractives ou répulsives. Je renvois par ailleurs mes lecteurs à l’excellent livre écrit par un auteur américain chrétien (comme quoi, on converge bien avec les gens qui veulent conserver une certaine moralité et éthique qui préserve la société) : « The Marketing of Evil: How Radicals, Elitists, and Pseudo-Experts Sell Us Corruption Disguised As Freedom » de David Kupelian. Dans cet ouvrage on nous explique comment toutes les formes de décadence morales sont présentées, et packagées comme du progrès et des avancées humaines, et comment tout un système promeut cette logique! 

C’est une vraie guerre idéologique menée avec véhémence via tous les canaux possibles qui est en cours! avec l’objectification des femmes, la promotion des minorités sexuelles au lieu de la valeur famille, la persécution des religions, exacerber l’individuel au lieu du collectif, la promotion du culte mamonique de l’argent, etc …   Et en face une humanité incapable de déceler quelle oligarchie la pilote et dans quel but messianico-politique! 

Naturellement, il faut distinguer le système qui pilote l’occident, et les peuples qui sont totalement désinformés et n’ont pas accès l’information! il y’a une illusion de diversité sous une uniformisation effrayante! 

Il est donc important de veiller et contrer ces discours par des arguments simples, logiques et cohérents … Nous avons malheureusement des dictatures vassalisées qui nous gouvernent en étant à la solde de ce même système qu’on dénonce et dont on comprend l’essence! ça devient ainsi une responsabilité individuelle d’y répondre! 

Ne pas céder!

YB

 

Publicités
8 juin 2016

Catégorisation CNRS des revues académiques : Mai 2016 #CNRS #Marketing

par marketingthema

Catégorisation des revues (mai 2016, format « pdf »)

Introduction par le Président de la section 37 (mandature 2012-2016)

Jean-Benoît Zimmermann, Directeur de recherche au CNRS

La liste des revues de la section 37 du Comité National de la Recherche Scientifique est désormais devenue un outil de référence incontournable et largement reconnu au plan français mais aussi international.

Une telle liste n’a de valeur que dans la mesure où elle vit, c’est-à-dire qu’elle peut suivre et s’adapter aux évolutions du paysage des publications scientifiques dans lesquelles de nouvelles revues apparaissent, d’autres disparaissent, d’autres montent en qualité du fait de leur politique éditoriale ou aussi de la manière dont la communauté scientifique se les approprie, d’autres baissent en niveau ou en visibilité. Il est important que la liste de la Section 37 puisse refléter ces changements et fournir aux chercheurs et aux institutions une référence qui, si elle peut être contestée, s’efforce tout de même de refléter le point de vue de la communauté scientifique.

Faire vivre la liste est un exercice difficile et délicat auquel la section 37 s’attache en affinant sa méthode par l’expérience. Elle ne peut évidement pas prétendre à la perfection, tout simplement parce que les appréciations trop raccourcies que peut fournir une telle liste sur des revues scientifiques (présence ou non sur la liste et rang de classement), sont évidemment des appréciations très réductrices et qui ne sont pas exemptes de subjectivité. Tout comme nos prédécesseurs, nous en avons pleinement conscience et la mise-à-jour de la liste est une tâche que nous souhaitons accomplir le plus honnêtement possible et sans nier que nous ne sommes pas à l’abri d’erreurs d’appréciation.

Pour en savoir plus, merci de suivre ce lien: https://sites.google.com/site/section37cnrs/Home/revues37

8 juin 2016

2016-2018 Research Priorities #MSI

par marketingthema

Every two years, the Marketing Science Institute asks every MSI member company Trustee to provide input to help set priorities for the research that will guide our activities for the next few years. These priorities enable MSI to engage in its most critical mission: moving the needle on important marketing problems.

In the 2016-18 priorities, we have tried to retain the « voices » of our members by including their comments and questions. « On the horizon » describes the questions that emerged when we asked our Trustees to imagine critical issues emerging in the not-too-distant marketing future.

2016-2018 Research Priorities

  1. Quantitative models to understand causality, levers, and influence in a complex world

  2. Delivering integrated, real-time, relevant experiences in context

  3. Making sense of changing decision process(es)

  4. New data, new methods, and new skills—how to bring it all together?

  5. Innovation, design, and strategy in an age of disruption

(Download PDF)

http://www.msi.org/research/2016-2018-research-priorities//

8 juin 2016

Evidence That Marketing Power Predicts Firm Performance #MSI #Top_Research

par marketingthema

Powerful marketing departments enhance returns on total shareholder value.

Hui Feng, Neil A. Morgan, and Lopo L. Rego examine marketing department power and its relationship with firm performance across a multi-industry sample of U.S. firms from 1993-2008. Using multiple objective indicators, they find that marketing’s influence increased over the 16-year period. Further, econometric modeling offers strong evidence that marketing department power predicts short-term profitability and, beyond this effect, directly predicts longer-term shareholder value.

Their study suggests that senior managers should want a powerful marketing department because it contributes to a firm’s short-term profitability and longer-term shareholder value (even beyond its effect through marketing capabilities). This finding suggests that CEOs should actively try to ensure that marketers are represented in the firm’s top management team.

Managers should be particularly motivated to develop and enhance the firm’s ability to build and leverage market-based assets. However, because long-run market-based asset-building capability has a negative effect on short term ROA and a positive effect on longer-term total shareholder return (even when controlling for ROA), managers who are focused only on short-term profit maximization should be aware of the potential trade-offs in making their resource allocation decisions.

Download from the American Marketing Association (free until July 11, 2016)
Marketing Department Power and Firm Performance by Hui Feng, Neil A. Morgan, and Lopo L. Rego, Journal of Marketing (September 2015)

http://www.msi.org/articles/evidence-that-marketing-power-predicts-firm-performance/