19 février 2017

État des lieux de l’adblocking sur desktop et mobile en 2017 #BDM2017

par marketingthema

L’usage des logiciels pour bloquer les publicités diffère beaucoup d’une région à l’autre. En Europe et aux USA, l’adblocking est démocratisé sur desktop. En Asie, c’est sur mobile que de nombreuses publicités sont bloquées par les utilisateurs. Pour mieux comprendre ces tendances, PageFair publie une étude précise et chiffrée.

Les chiffres clés de l’adblocking

  • 11% des internautes utilisent un logiciel de type Adblock (France : 11% aussi).
  • 615 millions de terminaux (desktop, mobile, tablette…) bloquent des publicités.
  • 62% de ces terminaux sont des mobiles.
  • 30%, c’est la croissance de l’usage des adblockers en 2016.
  • 74% des utilisateurs quittent les sites qui bloquent les adblockers.
  • 77% des utilisateurs accepteraient de visualiser certains types de publicités.

adblock-chiffres-cles-e1486460003857-612x63

Full paper here

 

17 février 2017

Marketing : le retour gagnant des valeurs de proximité

par marketingthema

Big Data, digitalisation, communication de masse… On aurait pu croire que la proximité avec le client était devenue une valeur désuète. Mais au contraire, elle revient au cœur des stratégies de relation client, car elle est plus que jamais une demande des consommateurs, qui y voient un gage de qualité de service et d’authenticité de la relation client…

LA PROXIMITÉ : UNE VALEUR SÛRE

La proximité est sans conteste de retour dans les stratégies marketing. Et pour cause : il s’agit d’une attente forte des clients. Car qui dit proximité, dit qualité et personnalisation de la relation, mais aussi relation de confiance. Autant d’aspects qui permettent de bâtir une relation client durable, pour aller au-delà de l’aspect purement transactionnel de la relation commerciale.

« Nous revenons au marketing du temps de mes grands-parents », résume ainsi Olivier Derrien, de Salesforce, l’un des leaders des solutions de CRM. Un temps, notamment, où les entreprises étaient proches de leurs clients, et pouvaient établir avec eux des relations individualisées. Il s’agit aujourd’hui d’un axe stratégique central pour certains, comme c’est le cas pour le réseau d’officines Pharmactiv. Comme l’explique Diane Cantan, responsable marketing services point de vente de l’enseigne : « Face à la concurrence du web et des grandes surfaces, notre stratégie passe par une différenciation de l’officine et une plus grande proximité entre le patient et son pharmacien ». Une étude de l’IFOP publiée en novembre 2016 confirme le bien-fondé de cette démarche : les clients des officines sont d’abord en attente d’échanges et de proximité – les considérations sur les promotions ou même la mise à disposition d’outils interactifs venant loin derrière.

Article complet sur Webmarketing

16 février 2017

La matrice des start-up : 30 idées, 40 secteurs d’activité #BDM2017

par marketingthema

matrice-start-up

Ce matin, vous en avez marre de la routine. Vous voulez changer de vie, quitter ce poste qui ne vous stimule plus assez et vous lancer dans l’aventure entrepreneuriale. Vous remarquerez très vite que « c’est plus facile à dire qu’à faire ». Trouver l’idée du siècle n’est pas chose aisée, et aussi bonne soit elle, certains l’ont sans doute déjà eu avant vous. Pour vous aider à mieux cerner les réponses apportées par les start-up populaires, Eric Stromberg (co-fondateur de Oyster) a réalisé cette cartographie.

Full paper on : Blog du moédrateur

14 février 2017

Marketing Automation : les outils les plus indispensables #JDN

par marketingthema

10446683

Gain de temps, rationalisation des processus métiers et optimisation des campagnes… Des dispositifs techniques permettent l’automatisation d’une suite d’actions marketing.

Si le concept de marketing automation n’est pas nouveau, il n’a sans doute jamais été aussi populaire. Ces dispositifs, logiciels ou techniques permettant l’automatisation d’une suite d’actions dédiées à l’optimisation de son marketing, est devenu crucial dans un univers où le parcours du consommateur est ultra-fragmenté, entre le Web fixe et le mobile, le online et le offline.

Au-delà du gain de temps et d’efficacité qu’elle occasionne, l’automatisation du marketing permet aux sociétés de gérer l’acquisition, la fidélisation et l’évaluation de leurs nouveaux consommateurs. Elles peuvent également optimiser leurs ventes, en faisant du cross-sell voire de l’upsell, et, bien sûr, avoir une vue très claire du retour sur investissement de leurs campagnes.

Qui les utilisent ?

Les entreprises du CAC 40 et les grands groupes technologiques ont depuis longtemps adopté la tendance. Les petites et moyennes entreprises (PME) constituent, elles, le segment affichant la plus forte croissance, selon Marketo, solution d’automation marketing. Alors que les entreprises B2B, notamment celles issues du monde high-tech et des services, ont été les premières à s’engouffrer dans la brèche, on y retrouve aujourd’hui tous types d’acteurs, dans la finance et l’assurance, dans les médias, le retail ou encore la santé.

Pour faire quoi ?

Full paper on JDN

11 février 2017

Les 4 mots-clés de l’emailing en 2017 selon Return Path #JDN

par marketingthema

10458598

Recours à l’intelligence artificielle, explosion de l’internet des objets… Le directeur Europe du Sud du spécialiste de l’email marketing présente sa vision du secteur.

En tant que Directeur Europe au sein de Return Path, Didier Colombani s’attache aujourd’hui à aider les responsables marketing, éditeurs et autres expéditeurs de courriers électronique,s à répondre aux nombreux challenges auxquels ils font face en matière de délivrabilité. Il nous livre ici les mots-clés que les experts du secteur vont devoir appréhender avec attention.

#donneespersos

Avec l’entrée en vigueur en mai 2018 du projet de règlement européen sur la protection des données (le GDPR), les entreprise vont devoir repenser la manière dont elles collectent, traitent et stockent les données. Ce règlement, qui a pour but de simplifier et harmoniser la protection des données dans les 28 pays de l’Union européenne, laisse augurer un gros travail de refonte dans les bases CRM des annonceurs et marketeurs.

Ces derniers devront notamment tenir à disposition des internautes dont les données sont stockées un texte clair expliquant la politique de sécurisation des données. « Le droit des usagers sur leurs données personnelle est renforcé. Les entreprises devront pouvoir leur fournir toutes leurs données personnelles dans un format simple et transférable via internet », note Didier Colombani. Bien sûr, le droit à l’oubli devra également rendre possible la suppression rapide de toutes les données. Les entreprises vont devoir se mettre dans les clous d’un tel règlement sous peine de recevoir des amendes allant jusqu’à 5% du chiffre d’affaires mondial (plafonné à 100 millions d’euros).

Source complète sur JDN

9 février 2017

Measured topics in academic marketing research based on #marketingscales_data

par marketingthema

capture

This is an analysis based on the scales available on marketingscales.com by Brunner Handbook (April 2016). It’s a kind of broad view on the most measured topics. The data is based on more than 2669 marketing scales. This graphic do not pretend to be an exhasutive view of the state of the art, it’s a kind of proxy or trend to help people undestand what are the main topics of interest in marketing according to the the scales and concepts suggested.

capture

In this co-occurence Map, we can see the ATTITUDE as the most central keyword and topic measured and it »s relationship to other central topics. For the advertising, we have 2 sub-networks: one related to classical advertising including TV and purchase, and a second network related to online advertising scales related to +/- word of mouth and likelihood to recommend. The brand measure is essentially related to loyality. And we have also a subnetwork of shopping motivations, values and orientations.

YB

8 février 2017

The Data Economy Is Going To Be Huge. Believe Me. #Forrester

par marketingthema

by Jennifer Belissent, Ph.D.

Are they serious? I’ve just finished reading the recent Communication on Building a European Data Economy  published by the European Commission. And, it’s a good thing they’re seeking advice. The timing is perfect. I’m in the thick of my research for a new report on data commercialization. When I first published It’s Time To Take Your Data To Market the idea was merely a twinkle in people’s eye. Today that twinkle is much brighter than it has been, and it’s growing fast…really, really fast. Believe me. It’s going to be huge.

From what we see and hear, companies know they are sitting on a wealth of valuable data. And they know they aren’t the only ones who can benefit from it. According to Forrester’s Business Technographics, one-third of firms reported selling their data in 2016, up from only 10% in 2014. And, that trend extends across industries, and companies of all sizes.

The Full paper here

7 février 2017

#BCG Making Sense of the Marketing Measurement Mess

par marketingthema

by Nicolas De Bellefonds, Dominic Field, David Ratajczak, Neal Rich, and Jody Visser

Winning means keeping score, and keeping score requires a scorecard. Yet in our experience, few marketing organizations are able to quantify and communicate their contributions to such critical corporate goals as raising revenue and increasing brand recognition and advocacy. It’s not for lack of actual success. Today’s paradox is that with an unprecedented amount of data, tools, and analytics at their disposal, marketers are finding it more and more difficult to demonstrate the value that they create.

Measuring the value of marketing has never been easy. And the digital revolution has compounded the complexity, drastically increasing the number of touch points between companies and consumers while raising the expectations of senior management, among others, that everything is measurable. New tools and techniques are invented daily—the number of marketing technology vendors, each with its own way of improving reach, engaging consumers, and measuring effectiveness, has exploded from 150 in 2011 to almost 4,000 today. With marketing budgets running into the billions, it is more important than ever to know—and be able to show—what’s working.

Marketing leaders who want to demonstrate marketing’s value should take a step back, look objectively at the tools and metrics in place, and ask a few simple questions:

  • Do the metrics and tools capture the short- and longer-term value of marketing?
  • Do they produce answers and insights that can be acted on?
  • Are they readily understood by and credible to the CEO, the CFO, and the broader organization?

If the answer to any of these questions is no, a reassessment is in order, but as they proceed, marketing leadership should avoid the temptation to aim for perfection rather than confidence. That is, instead of striving for the ideal, it is far more effective and practical to apply the necessary ­resources to develop and build consensus around a simple set of metrics and tools that do the job well and that will consistently demonstrate value and improvement. Here are five rules, based on our experience with hundreds of marketing organizations in many different industries worldwide, that help link measurement to real business outcomes.

The full paper can be found here

31 janvier 2017

La paix ne peut se réaliser qu’avec la justice entre les nations #UPR #MoyenOrient #Occident

par marketingthema
30 janvier 2017

The Edukator: The system limits! Consumption is not an ideal nor a sustainable way of life

par marketingthema

Deux excellents livres sur le système consumériste et ses dérives, ce modèle ne peut pas perdurer ni du point de vue pragmatique de ressources ni d’un point de vue éthique. Il est temps de structurer dés maintenant un modèle alternatif, axé sur la production du savoir comme principale ressource en réduisant au maximum la consommation des ressources physiques avec des systèmes restrictifs. Un peu sur le modèle de virtualisation en informatique. On peut avoir une couche physique (même assez minimaliste et qui consomme le moins possible) qui soutient tout le système et des couches virtuelles (travaux dans le services avec minimum d’empreinte physique) qui répondent à différentes sollicitations et maintiennent différents écosystèmes répondant à différents besoins. Des restrictions sur le nombre de vols autorisés par an, un rationnement des ressources alimentaires et de consommation du pétrole! L’ubérisation ne peut marcher que sur le modèle de proximité pour créer des écho-systèmes, vu la structure actuelle et pour éviter le crash, il faut d’abord un interventionnisme fort de l’état pour la préparation d’une transition sans trop de convulsions sociétales. Un état qui organisera, rationnera, contrôlera et structurera la transition d’un modèle centralisé vers du décentralisé ou l’avenir ne sera plus la ville, mais l’extra-urbain avec des communautés partout.

Rappelons l’étude révolutionnaire et de notoriété mondiale du MIT (The limits of Growth) ou les résultats de la simulation de l’évolution mondiale indiquaient déjà 2010 comme le période de pénurie et la zone rouge de non retour! Il est temps de réagir! mieux vaut tard que jamais!

28 janvier 2017

Marketing politique : Démocra-ciblée #DATAGUEULE 68

par marketingthema

21 janvier 2017

Nous n’en arriverons jamais là? #Dystopie #Démocratie_Potemkin #2017

par marketingthema

La démocratie Potemkin et ses mythes de supériorité s’effondrent, ceux qui ne sont pas encore convaincus, commencent au moins à douter! Il est temps non seulement de repenser le monde … mais le refonder totalement! La violence est la sage femme de l’histoire, nous entrons dans une phase de convulsions et chaos général! Ce modèle ne peut plus perdurer, l’humanité devra renverser l’élite qui travaille pour un autre agenda! Celui de l’hyper-classe qui veut un chaos horizontal (entre les peuples) et non vertical (qui abolirait les structures de domination économique, politique et symbolique). 

Ne nous trompons pas d’ennemi!

 

11 janvier 2017

LES NOUVEAUX OUTILS DU MARKETING MODERNE

par marketingthema

evolution-of-marketing

Source: Webmarketing-com.com

Le marketing n’est pas très ancien, à peine un siècle, mais il a évolué et continue à le faire aujourd’hui. Des médias se sont rajoutés ainsi que les modes de consommation. Ces changements se sont faits au cours de plusieurs décennies, mais le tournant radical a été l’arrivée d’Internet…

Désormais, Internet est devenu incontournable à tous secteurs d’activité et à toute personne. En France, le taux de pénétration d’Internet est de 80%. Aucune entreprise ne peut désormais ignorer la puissance et la nécessité d’Internet. La relation avec le consommateur s’en est trouvée changée : plus spontanée et sur des canaux très différents. Il faut savoir que les Français passent environ 4h par jour sur Internet via un ordinateur et 1h sur mobile (hors temps de travail). Ainsi, en plus du webmarketing, nous avons vu arriver le m-marketing ou marketing mobile

Full paper can be found here

2 décembre 2016

Étude 2016 : l’usage du numérique en France

par marketingthema

Le CRÉDOC publie son étude annuelle « Baromètre du numérique » réalisée pour le compte du Conseil Général de l’Économie (CGE), de l’ARCEP et de l’Agence du Numérique. Cette enquête de référence permet de connaître l’équipement informatique des Français et l’usage réel des technologies numériques en France. Nous avons sélectionné les 10 insights les plus significatifs.

Le taux d’équipement des Français

Premier enseignement : le taux d’équipement progresse. La téléphonie mobile dépasse de 5 points la téléphonie fixe, 85% des foyers sont connectés à Internet, 65% des Français de 12 ans et plus ont un smartphone.

Full article here

 

30 novembre 2016

Data Marketing : collecter la bonne donnée #Marketingthema

par marketingthema

Des millions de données on et off line sont à la disposition des marketeurs et leur collecte est devenu un enjeu majeur pour les entreprises. Ce marketing data-driven ne suggère pas seulement de collecter le plus d’informations sur ses consommateurs mais de collecter la « bonne donnée ».

Garbage in, garbage out Les données sont des denrées précieuses, porteuses de renseignements fins : outre des attributs sociodémographiques, elle peuvent apporter des informations comportementales (données de navigation, réactions aux campagnes media, comportement mobile…) qui viennent compléter le profil du consommateur. Aussi il est important de pouvoir mesurer la qualité de la data récoltée : – sa fraîcheur : l’écosystème digital actuel incite au  » temps réel  » ; une donnée obsolète peut desservir une marque qui affichera alors ouvertement son retard auprès de son client, – sa fiabilité : si elle est issue de nature first, second ou third party. Quelle que soit la source (magasins, site internet de la marque…), il est nécessaire de bien être au fait des différents processus de collecte de données pour éviter le  » garbage in, garbage out  » : si ce qui rentre est erroné, ce qui sort le sera aussi.

L’intégralité de l’article sur : www.e-marketing.fr – « Data Marketing : collecter la bonne donnée – Médias »